Questionnaire de cyclothymie (Pr. Akiskal et Dr. Hantouche)

1. Je me sens souvent fatigué sans raison VRAI

Je ne sais pas vraiment pourquoi, mais c’est l’impression d’un manque d’énergie, ce qu’Alain appelle mon côté pantouflard. Alors qu’à d’autres moments, j’ai envie de sortir, que ce soit pour aller dîner, jouer, nager, voire baiser…

2. Je ressens les émotions de façon particulièrement intense VRAI

On va dire que je suis hypersensible, pour certains sujets. Par exemple, le rejet de quelqu’un que j’apprécie. Alors que parfois c’est l’inverse, sur le moment, ça m’ennuie, et puis j’oublie. Ou alors je m’enthousiasme pour un sujet qui, quelques heures ou jours après, me semble ridicule. Ce n’est donc pas seulement une question d’intensité, c’est aussi une question de durée, courte en l’occurrence.

3. J'ai des changements brutaux d'humeur et d'énergie VRAI et FAUX

Bon, là, c’est assez clair, je peux passer d’une coèle noire à une joie de vivre folle, à un sentiment de dépréciation de mes qualités. Au niveau énergie, on dira plutôt que c’est plutôt négatif en général, sauf pour quelques sujets qui me tiennent à cœur, et alors là, je peux partir pour des heures et des heures de focalisation intense !

4. Mes sentiments ou mon énergie sont "trop haut" ou "trop bas", rarement "entre les deux" VRAI

Pas grand-chose à ajouter. L’existence de mon premier blogue puis de la difficulté à entretenir les autres (y compris le plus « hot ») en sont la preuve. Mes emportements et mes exaltations aussi !

5. Je me sens souvent déprimé pendant quelques jours puis en pleine forme VRAI

En fait, c’est même vrai dans la même journée. Si j’ai pété les plombs jeudi, vendredi matin j’étais presqu’un boute-en-train à table, alors que parfois je me tais et j’écoute les autres.

6. Mes capacités de penser varient beaucoup (p. ex. entre avoir l'esprit vif ou confus) VRAI

C’est de plus en plus vrai. Je ne parviens en fait plus à me concentrer de façon aiguë comme je le pouvais avant. Il est désormais nécessaire que le sujet me tienne vraiment à cœur. Comme ce que je fais ici. J’ai l’esprit souvent embourbé dans des tas d’idées parfois saugrenues, mélange de mes lectures, de mes visionnages, etc. C’est ce qui me rend difficile à battre au Trivial Pursuit, parce qu’aussi étrange qu’il y paraisse, ce mélange d’esprit fouillis et d’intelligence me permet d’enregistrer, depuis que je suis tout petit, des informations qui passent à côté de mes contemporains, ou de remarquer les détails qui échappent aux autres !

7. Je prends grand plaisir à d'autres personnes puis m'en désintéresse totalement VRAI

C’est le drame de ma vie sociale. J’oscille entre la vie d’ours mal lêché et d’animal social. Et surtout, j’oublie les gens, même les plus proches. Didier Lestrade, la seule fois où je me suis retrouvé à « discuter » avec lui et des « amis » (sujet pour un autre jour), a décelé cela très vite : j’écoute, je restitue, je suis intéressé, et puis quelques minutes après, je m’enfuis, déconnecté.

8. J'ai tendance à exploser, puis je m'en veux VRAI

Et surtout avec mes proches, Alain ou mes parents. Surtout ma mère, forcément ma mère, comme dirait quelqu’un que je connais. Je suis assez soupe au lait, comme dit mon père, je m’emporte, mes paroles m’échappent, et je pars, fâché à mort, pour revenir après, réparer les morceaux. Parce qu’au fond, je n’aime pas le conflit, même si j’en suis la cible.

9. J'ai l'habitude de commencer des choses puis de m'en désintéresser complètement VRAI

Demandez à Alain, il vous le dira. Et c’est aussi vrai pour des actions courtes que des projets à long terme. Si vous voyiez le fichu bordel de papiers que j’entasse sans les trier, de mon budget commencé mais jamais suivi, etc. vous comprendriez !

10. Mon humeur change souvent sans raison VRAI et FAUX

C’est moins vrai qu’avant, peut-être parce que je me suis assagi. La mort de proche, je pense aussi m’a changé. Mes besoins de sexe, par exemple, ma libido restant certes plus grande que celle d’Alain, sont souvent changeant. Mes plaisirs, mes peines, mes joies, cependant, changent toujours plus. Avec deux constantes : la recherche du plaisir, la peur de l’ennuie

11. Parfois je me sens bouillonnant d'énergie et à d'autres moments très paresseux 100% VRAI

Rien d’autre à ajouter !

12. Je peux être d'excellente humeur avant de m'endormir et me réveiller avec la sensation que la vie ne vaut pas la peine d'être vécue VRAI

Je dirais que c’est aussi souvent l’inverse : je m’endors en pensant que la mort serait meilleure que la vie de merde que je mène et puis je me réveille avec l’envie de créer, de participer à un monde meilleur, et résultat, je m’inscrit à un parti politique ou j’adhère à un syndicat !

13. On m'a fait remarquer que j'ai des périodes de pessimisme au cours desquelles j'oublie mes moments d'optimisme et d'enthousiasme VRAI

Disons plutôt que mes amis disent que je suis chiant et que je vois toujours la vie en noir sauf quand je parle de TALC (trucs à la con) qu in’intéressent que moi : mes collections de figurines Myth Cloth de Saint Seiya, ma collection de Légo (j’ai tout les Légo Espace de 78 à aujourd’hui sauf 6 petits modèles), mes jeux de rôle, Peter Gabriel, Kate Bush, etc. Et là, bizarrement, j’ai même du mal à en parler. Dire Peter Gabriel, pendant un moment, c’était tellement mon jardin secret que je n’arrivais pas à le prononcer sans avoir la gorge sèche !!!

14. Ma confiance en moi-même varie d'un extrême à l'autre VRAI

Je peux être, comme disait mon pote d’enfance Franck d’un égo surdimensionné, rappeler que j’ai un Doctorat (bon, docteur ingénieur, hein, pas un vrai chercheur), que j’ai un QI qui dépasse les 150, que je parle couramment trois langues et un peu trois autres, que je connais plein de choses (inutiles, comme pourquoi le ciel est bleu). Et puis, il m’arrive comme jeudi dernier de dire à mon, coll_gue de bînome « t’as pas de chance, t’es tombé sur le pire du lot »).

15. D'un jour à l'autre, je peux être sociable, "boute en train" ou isolé, seul dans mon coin VRAI

Associatif, politique, syndicalisme, revendications, et en même temps, j’aime bien être seul à la maison, dans le noir, avec ma musique… chiant à mes heures, meneur parfois, en doute souvent.

16. Mon besoin de sommeil est très variable, de quelques heures à plus de 9 heures par nuit VRAI

Je dors souvent 4h sans que ça me pose de problème, mais parfois, oui, 12h suffisent à peine. J’sais pas pourquoi.

17. Je peux ressentir les choses de façon très vive ou au contraire très terne VRAI

Disons plutôt trop vive ou complètement sans intérêt

18. Je peux être triste et gai en même temps VRAI

J’ai appris à l’être en tout cas, à cacher ma vraie nature, que ce soit ma sexualité, mes passions dans la vie ou même mes sentiments.

19. J'ai souvent tendance à "rêver" dans la journée à des choses que les gens considèrent irréalistes VRAI

Si je vous disais ce qui me passe par la tête, vous me prendriez pour un fou. Daydreamer par excellence.

20. J'ai parfois très envie d'avoir des comportements risqués ou scandaleux VRAI

Le terme envie a malheureusement été dépassé plus d’une fois. Pas envie de m’étaler.

21. Je suis tombé fréquemment amoureux dans ma vie VRAI mais FAU

Bon, ça dépend un peu du sens amoureux. En « chaleur » après des mecs, oui, beaucoup, mélanger amitié et amour, oui beaucoup. Je pense que ça a changé le jour où j’ai fait la différence entre être amoureux et avoir envie physiquement de quelqu’un.

!!Résultat du test
sur 21, 18 vrais, 2 vrais et faux, un faux… mais comme le dit le test, ceci n’est qu’un indicateur, une base de laquelle partir pour discuter avec un thérapeute !