Elle risque assez vite, si elle ne vous connaît de vous montrer crocs et griffes, dos arqué et ébouriffé - crachats sonors. Si elle vous reconnaît, elle tend la tête dans un geste connu, cou tendu, tête légèrement penchée, invitation. Gratte la zone entre les deux oreilles, flatter le coup, de côté doucement ou avec vos ongles lui passer le bout des doigts sur la trachées. Le cadeau est assez vite reçu, doux au début, visuellement accessible quand elle daigne se lever Plus elle est heureuse, plus sa queue est raide, mais le petit bout, blanc sur une queue plutôt beige, frétille. Là, elle descend de deux étages, en passant par la chaise que vous n'avais pas bougée à votre arrivée.
Là voilà à terre, près de ce tapis sur lequel trônent une écuelle d'eau et une gamelle double, l'une pour la boîte, l'autre pour les croquettes.Par terre, on voir qu'elle n'est pas si propre qu'il y paraît, en particulier, elle n'aime pas les croquettes vertes (les légumes...), elle s'attend, debout, la queue en l'air, en vous montrant son popotin. C'est qu'il vous fait la caresser. Elle commence alors à ronronner, alors qu'elle mange, vous la caressez le bas du dos, et comme toute bonne chatte, elle vous propose alors son arrière train.
Quand elle a fini, ôtez vite cotre main, elle devient alors joueuse et utilise tout se qui passe comme teste pour ses griffes. Puis elle part, demande à sortir, miaule devant la porte du balcon arrière, la voilà en vadrouille.


La journée est passée, vous vous êtes couchés, la chatte n'est pas rentrée.
Vous entendez du druit dans le garage, l'inimitable plic/ploc de la chatière, et un énorme, résonnant, "miaou". Ce cri qui signifie que "la maîtresse de maison est de retour". Vous espérez qu'elle va vous vouloir juste boire et maner puis repartir. Voir dormir sur place, les moelleux siège de la Sénic sont disponibles : il est quand même 2h36 du matin. Non, c'est la porte de votre chambre qu'elle pousse,c'est sur votre lit que vous sentez la pression arriver vers vous, vous sentez la joue poilue se frotter contre votre joue chaude et frâiche et la moustache qui vous chatouille. Et là, c'est fini, elle veut jouer, manger, rejouer, recevoir des papouilles, et il est 3h moins le quart.
Et vous bossez demain.

Mais c'est mignon, c'est gentil, c'est un geste plein de grâce, pas comme celui du chien qui vous réveille en vous bavant sur la tronche. Mais uk faut y répondre, ul faut jouer, il faut se lever, il faut mener la bête à sa gamelle, elle sait parfaitement où elle se trouve, depuis 7 ans,vous pensez. et puis il faut la caresser pour quelle mange. Et là, elle repart, se coucher sur votre lit, au milieu du lit, entre vous deux, et elle ronronne, ou va jouer avec les bouts des pieds qui bougent. Au bout d'un moment, une demie-heure, elle repart, juste le temps à votre conjoint et à vous de vous rendormur

Et deux heures plus tard, cela recommence. Et Deux hures après, à nouveau.

s'il vous plaît, pour le bien de l'humanité, n'achetez pas d'animaux familiers !


(PS) expérience assez simiaire avec les rongueurs, sauf qu'au delà de 3 à 5 ans selon race ils sont morts... pas les chiens et chats