La prochaine fois que je raconte à un pote au téléphone que le grand fantasme d'Alain c'est de sucer un camionneur poilu, faudra que je vérifie qu'il n'y a pas un de mes responsables hiérarchiques assis sur la banquette de métro contre laquelle je m'appuyais.

J'espère qu'il n'a rien entendu, mais j'ai un gros doute.

Malaise...