Suis-je donneur de leçon ? Certainement.

Reste que la scène de ce soir était une honte.

J'ai pris un RER peu peuplé, réellement. Arrivé aux Halles, il y avait une vraie zone de libre. Une dame entre dans le RER avec un landau et s'assoie. Elle bouscule malencontreusement un jeune homme. Je précise qu'il y avait vraiment beaucoup de place dans le RER. Le jeune homme lui lance alors un "tu crois que le RER t'appartiens ?" (la tutoyant - elle avait une petite dizaine d'années de plus que lui). La jeune mère, disons qu'elle était un peu plus jeune que moi, lui répond qu'il y a de la place, qu'elle est désolée de l'avoir bousculé, mais qu'il n'est pas aisé de déplacer le landau avec la barre centrale. Soyons clairs, un landau dans le RER, c'est gênant, mais quand on prend soin, ce qui était le cas, de prendre un RER avec beaucoup de place libre, je n'y vois aucun inconvénient.

Et là, le jeune homme harangue la dame, en la traitant, je cite, de "sale noire". Tout l'argumentaire, que je ne reprendrai pas, tenait en la couleur de peau et la petite croix portée autour du cou. Une haine dans les paroles, des gestes très limites.

La jeune femme ne s'est pas laissée faire et a relevé le racisme et l'intolérance du jeune homme. Elle lui a répondu, très calmement, sans aucune insulte, qu'elle ne "le traitait pas d'arabe", qu'elle s'était excusée et expliquée. Elle s'était même poussée pour laisser le jeune homme s'assoir, sans poser de problème. Elle a lancé un "le RER ne vous appartient pas non plus, à ce que je sache" arrivé en gare de Lyon.

Tout le monde a fini par regarder le mec qui est sorti en traitant "tous les connards" de "racistes, anti islamistes". Personne n'a proféré aucune parole raciste, et je le répète la jeune mère était très digne.