Lire un document sur écran, c'est possible mais vite fatigant quand il dépasse un nombre de pages - 10 peut-être - saturant l'esprit. Si je parle ici de document scientifique et technique, c'est aussi valable pour les romans - peut-être plus d'ailleurs pour les romans.

Quand je lis un doc technique, j'ai mon bloc-note à mes côtés et je peux écrire un peu les raisonnements intéressants dessus, donc je n'y perds pas tant que ça ma concentration. Pour un roman, j'eai déjà essayé, s'il est un tant soi peu complexe, 4 pages et c'est fini. Outre les yeux asséhés (j'ai des goûtes), c'est la mémoire qui flanche. Je ne comprends d'ailleurs pas pourquoi ce phénomène survient alors qu'en lisant un livre "papier" tout va bien. Etrange !

Quoi qu'il en soit, il faudrait peut-être faire comme aux toilettes : ne plus réapprovisionner du papier (essuie main) pour nous forcer à faire autrement. En l'occurence, depuis qu'on nous a supprimer les sèche-mains électriques, on nous avait installé un distributeur de papier. Or ce papier étant très inadapté, on utilisait chacun 2 feuilles à chaque fois. Résultat, ce matin, il n'y en avait plus et la femme de ménage n'avait plus de réserve. "Tant pis pour vous"... on fait donc sans - mais humides pour tapoter sur les claviers, c'est pas génial...

Peut-être que si on nous supprimait le papier pour imprimer, on s'habituerait ?