C'est super fatiguant. J'ai l'impression de passer deux fois plus de temps que normalement.

J'ai un étudiant indien (d'Inde) que je comprends à peine tellement son accent est fort. Je suis resté avec lui près d'une heure après le cours à lui expliquer ce qu'était le métier pour lequel il postulait pour son stage de cet été. Valorisation de portefeuille d'actions, mesure de risque... J'ai eu l'impression qu'il me comprenait et que j'étais intelligible. J'avoue être flatté du "vous n'avez pas du tout l'accent français". L'étudiant américain m'a dit la même chose aussi :)

Ceci dit, comme c'est un cours RESUME du cours que je faisais avant en français, j'ai déjà tous les éléments pour le cours. Ceci dit c'est très lourd à mettre en oeuvre, mais très gratifiant. Je me rends compte au bout de 11 années à travailler mes cours que j'ai acquis aussi une connaissance approfondie bien meilleure que celle que j'avais au début. Cela signifie certes que je peux mieux transférer mes connaissances... cela signifie en revanche que j'étais moins bon avec les prédecesseur de mes élèves... Ceci dit, connaissant le nombre d'élèves que j'avais il y a cinq ans (une dizaine) et maintenant (42, i..e le nombre de table), je crois que mes améliorations se sont vues.

Dernier point : les homos ne viennent plus nécessairement dans ma classe !