Hier, j'ai eu droit à la liste des objectifs non atteints - modulo la compréhension des raisons.

En gros, sur mes cinq objectifs, un n'est pas atteint du tout (publication d'une note sur les éoliennes) parce que j'ai oublié de voir avec mon collègue qui devait la relire depuis... 4 mois. Oui, j'ai honte.

Un d'entre eux n'a pas été atteint non plus parce que j'ai été trop pris par un projet central pour mon travail. Le projet secondaire a été mené par une collègue à laquelle j'ai surtout apporté mes connaissances, mon analyse du problème et mon contrôle (notamment de la note produite). Manque de pot, c'est le projet qui a subit l'effet de ma chute dans le métro d'octobre, et ne me voyant pas, ils ont avancé sans moi et à mon retour, j'ai appris qu'ils avaient déjà rencontré le client qui était content et le projet avait atteint ses objectifs - ne me permettant plus d'y participer. Bof.

Deux éléments sont liés à mon gros projet. "Atteinte partielle". J'adore ce "partiel". De mon côté, j'ai fait ce qu'il fallait, mais mes clients n'ont pas arrêter de râler sur des points du type "ah, oui, le logiciel est validé sur juin, mais tant que c'est pas validé sur juillet, je ne donne pas mon aval pour l'atteinte de l'objectif." Ils m'ont fait le coup en juin, juillet, août, septembre, octobre. Ah, oui, à chaque fois il y avait des écarts. "Erreurs" disaient ils. Mais à chaque fois nous prouvions que c'était LEUR ancien outil qui se plantait (ex : la moyenne change * actualisation chez eux était calculée en faisant le produit des deux moyennes, ils faisaient le calcul de volumes agrégés puis appliquaient les facteurs de forme mensuels au lieu du contraire qui est juste... cela menait parfois à des erreurs de plus de 100% !). Sans avoir la grosse tête, nous sommes des matheux, avec une forte capacité en informatique mathématique ; si nous faisons des erreurs, nous les admettons. Eux, les financiers, ne font jamais d'erreur, c'est bien connu. En gros, mon chef m'a dit "sur le fond, t'as rendu ce qu'il fallait quand il fallait ; sur la forme, je ne peux pas dire que les objectifs soient atteint ; 80j de retard sur la validation par le client, c'est beaucoup et ça s'est vu."... Grr... je précise que le supérieur hiérarchique de mon chef (c'est d'ailleurs mon ancien chef) m'a félicité pour mon travail ! Pour les notes, c'est vrai par contre que j'ai eu beaucoup recours au relecteur... la structure des documents que j'ai remis ne plaisait pas, il a fallu entrer dans un cadre plus formel (et méga redondant) pour que ça passe. BOn, mea culpa, je déteste rédiger ce genre de note.

Objectifs atteints ? Formation. Donc en gros, le seul objectifs qui m'ennuyait grave est aussi le seul que j'ai atteint. Joyeux.

Ceci dit, il m'a quand même dit que mes méthodes de travail s'étaient améliorées, que j'étais moins disperé, plus ordonné et que je respectais mes délais. D'après lui, mon gros problème a été la quantité de travail que j'ai acceptée et qui n'était ni programmée ni connue de ma hiérarchie - en gros, je disais "oui" à mon client sans cesse. Et comme il me demandait de nouveaux points chaque semaine, je déviais de plus en plus. En outre, j'ai passé trop de temps au siège en mai, juin, juillet.

Je sais bien cela, cela fait parti des choses que j'ai vécue pendant ma descente dépressive du printemps qui a culminée par une TS en août.

Pour "remédier" à mes problèmes, j'ai donc trois formations à suivre : - expression écrite : comment rédiger de façon synthétique (hum) - expression orale : comment ne pas être totalement anxieux devant un auditoire (ceux qui m'ont subit en cours avant-hier pour certifier que j'ai quelques problèmes de ce côté là). - assertivité (?) : être sur de soi, imposer son avis dans un esprit de concertation.

Ah, j'oubliais. Je suis "avancé" d'un NR (c'est à dire 5 rangs, ou 1/2 ancien NR) du niveau 215 au niveau 220. Sachant que je suis rentré au niveau 21 (i.e. 210) et que d'après mes amis syndicalistes, en 5 ans, je "devrais" statistiquement être au niveau 235 ou 240, on peut dire que soit je suis un gros naze (avec mes périodes de dépression et de non contrôle de mon hyperactivité, c'est très possible), soit je me suis fait entubé à sec sans avoir été prévenu.