Et vu ce que je leur dois (appartement, mon amour), c'est pas tout de suite que je vais les quitter.

Bon, moi qui travaille dans le milieu de la finance de marché, je suis quand même étonné. Euphémisme. Je sais que les logiciels de salle de marché ne sont pas d'une complexité énorme quant à leur fonctionnement (c'est plutôt le back office qui gère le genre de problèmatique sur lesquelles je travaille), mais au moins c'est censé être sécurisé...

Il y a au moins quelques points qui me paraissent invraissemblables :

  • que le mec ait agit seul - même si les informations qui arrivent laissent à penser qu'il avait effectivement agit pour lui même mais qu'il n'ait pas eu le temps de s'enrichir; Ayant gagné 1,5G€, il n'a pas pu les récupérer et du fait de la crise actuelle, il a non seulement perdu ses gains mais a multiplié les pertes...
  • que le mec n'ait pas été mieux contrôlé : là ça veut dire soit que sa hiérarchie soit que les auditeurs internes soit que les systèmes de sécurité, voire tout à la fois étaient défaillants. Ca ne me rassure pas en tant que client de ladite banque.
  • que la SoGé ait découvert ça comme par hasard il y a une semaine. Encore les subprimes, on peut comprendre qu'il ait fallu attendre la consolidation des comptes pour publication pour en connaître l'ampleur... mais là, apprendre ça si tard est étonnant.
  • que la SoGé trouve rassurant pour les clients et le marché qu'elle utilisera ses gains de l'an passé pour absorber la dette contractée du fait des mauvaises manips du monsieur.
  • qu'on donne le nom en pâture du mec. Qu'il ait fait quelque chose ou pas, la préseomption d'innoncence ça existe. Maintenant, même s'il était blanchi, il ne pourra jamais retravailler. Sauf pour la mafia ou autre du type...

Bref, de nombreuses questions restent en suspens.