Blog à cossaw

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

samedi 5 décembre 2009

Forfait annuel 235j/an

Un plan que j'ai pu lire avant retoquage par une commission (pas moyen de savoir où : Assemblée, sénat, UMP ?) d'imposer aux cadres "libres" 255 jours de travail par an.
255 j c'est 365 moins 52 * 2 (les week-ends) moins 6 (1er janvier, Noël, Lundi de Paques, Jeudi de l'Ascension, Lundi de Pentecôte, 1er et 8 mai, 14 juillet et 15 août, mais vu que certains tombent aussi des samedis ou dimanches, en moyenne ça doit bien faire 6, non ?)

Donc en gros, le forfait c'était les jours ouvrés.


Un retoquage à 235 j par an, c'est déjà mieux. Ca fait 4 semaines complètes. La 5e inventée par les socialistes en 81 passant donc à la trappe.

Ce qu'il faut bien comprendre, c'est l'idée générale de supprimer d'abord pour les cadres "sup" puis "moyens", puis les agents de maîtrise, et enfin les "exécutants" (terme politiquement correct incluant "les autres"), des mesures de plus en plus contraignantes.

Bien sûr, on connaît la haine de certains UMP envers les 35 heures qui, il faut bien le dire, on foutu le bordel, parce que bon, c'est une mesure qui a été appliquée mais qui n'a pas pris, c'est évident.
Sans être grand clerc, ni polytechnicien, les 35h sont une mesure qui devait être discutée et qui au final a été imposée. En lieu et place du dialogue social, on est passé par la force. Droite (et Médef), gestionnaires des conventions collective (je pense à toi, Syntec), et syndicats, locaux comme nationaux, ont agit je pense d'une façon pas forcément appropriée. La critique est facile, comme souvent, mais alors qu'une concertation aurait dû avoir lieu branche par branche, par exemple, ça a foiré.
Le but de cette mesure, les 35h, c'était quoi au final ? Trouver du boulot, permettre de libérer des créneaux pour employer plus de gens. Seulement, cette mesure on la comprend facilement dans les grandes structures, moins ailleurs. Ou alors dans les petites structures, modulo une discussion, cela pouvait mener à (a) plus de vacances effectives et/ou (b) des heures sup rémunérées.

L'exemple de l'hôpital est pour moi est pour moi clairement le bon contre-exemple : on a rien fait pour tout arranger, on a diminuer les effectifs (ou au mieux gelé). Comment dans ces conditions appliquer les 35h ? Hors, pour des raisons à la fois personnelles (salut frangin) et citoyennes, je pense qu'il est primordial de disposer d'équipes médicales en nombre suffisant, justement, pour n'assurer que 35h, si c'est possible. Qui a envie d'infirmière, médecins, chirurgiens, manipulateurs, etc. crevés ? de gardes bâclés par la fatigue (et pourtant, ce n'est pas le cas, et à quel prix pour les personnels, demandez à ma cousine L, ma tante MJ, mon frère et son épouse...). Et pourtant, ils continuent à avoir des horaires complètement démentes du fait de sous effectifs et "à cause des 35h". Comme souvent, on fait passer un symptôme extérieur pour la maladie...

Reste que je me demande comment on pourrait bien faire pour régler les problèmes, puisqu'en gros, la discussion est impossible...

lundi 23 novembre 2009

De la vie avec des coincés du non cul

Depuis aussi longtemps que je me souvienne, en l'occurrence depuis les débuts de la pubertés, juste avant l'entrée en 6e voire avant, j'ai été très attiré par le corps de l'Homme et pas par celui de la Femme (sauf la légitime curiosité de savoir d'où j'étais né). Mes souvenirs de "messieurs tous nus dans les vestiaires" sont réels, mais je pense les sentiments que j'ai associé à ces images fugaces (du fils de ma marraine, notamment), sont autant fantasmatiques que vécues, plutôt rêvées quand même. Le problème, bien sûr, était que je ne pouvais pas vraiment en parler.

Lire la suite...

jeudi 12 novembre 2009

Vivre un mensonge en toute connaissance de cause ?, suite et fin

Ce billet est la suite de ceci.

Après avoir discuté pendant plus de trois heures, tous moyens de communications inclus, M., mon interlocuteur, m'a fait part de son désir de vivre sa vraie vie au grand jour. De fait, il ne considérait plus son "mensonge" matrimonial comme sa vraie vie.

Son argument essentiel tournait autour des "'enfants qui sont grands maintenant". Il aurait donc continué à vivre sa double vie, assumée comme telle, pour eux. "et pour elle, ma vie en somme n'a pu exister que parce qu'elle l'a bien voulue". Je me demandais alors si elle savait'' ou pas.

Certainement pas officiellement, en tout cas.

Lire la suite...

Vivre un mensonge en toute connaissance de cause ?

Quand nous avions monté l'association Centrale Gay, nous avions vaguement dans l'idée de faire avancée un milieu pas très homophile vers plus de reconnaissance, déjà de l'existence des lesbiennes, Gay, Bisexuels et Transgenres (LGBT) dans la communauté centralienne. Nous savions aussi que la visibilité de certains d'entre nous, plus ou moins anciens, ou encore élèves, servirait aussi à ceux qui se "posaient des questions" - ils auraient des repères, des interlocuteurs, et pas seulement la psy de l'école (bien qu'elle fût très à l'écoute, j'en sais moi-même quelque chose).

Lire la suite...

dimanche 27 septembre 2009

Un très beau gâchis ! (partie 1)

Comme mes lecteurs s'en souviennent, mes parents ont décidé, à notre départ de la maison, et après le décès de ma grand-mère, de devenir famille d'accueil pour la DDASS (Aide Sociale à l'Enfance) plus précisément.
Pour cela, ma mère est devenue assistante maternelle (après avoir été secrétaire pendant 35 ans) puis "nounou" (j'ai oublié le terme exact !).
C'est d'un des enfants dont elle avait la charge que j'ai envie d'écrire aujourd'hui cette nuit.

Lire la suite...

mercredi 16 septembre 2009

Comme une vieille rangaine

Le décès de Patrick Swaize est dû à la même cause qui emporté, à peu près à la même époque, mon collègue de bureau et oserais-je dire ami il y a bientôt deux ans. Ou étais-ce trois ans ? Les choses ont tellement changé depuis.Ma vie s'est concentrée sur deux choses : le boulot, la vie de couple. Le blog en a pâti, ce qui n'était pas plus mal que ça, étant donnée mes diarrhées de posts parfois, non ?
Cette année-là, beaucoup de choses ont cassé. Certaines pour le meilleur, d'autres pour le pire.

Lire la suite...

A!bandon de stagiaire(s)

Le fait que je cumule 3 arrêts maladie différents, avec des raisons différentes, ne me gêne pas sur le principe. Malheureusement, je suis malade, et franchement en ce moment la position assise que j'occupe pour écrire m'est, comment dire, insupportable au bout de 5 minutes.
J'ai abandonné mes collègues, en vérifiant du mieux possible que je leur laisser les clefs pour continuer sans moi. Ma tâche individuelle, hautement symbolique, elle ne sera pas effectuée dans les temps, et ce malgré de grandes évolutions dont je n'ai pas encore pu mesurer l'étendue.

Lire la suite...

mardi 1 septembre 2009

Local vs non-local

(sous titré : "Il faut avoir un pied dans le système")

What happens when you study for PhD outside of France, have wondeful records and, for reasons that are your own, want to come back living here ?

You're in for a very, very bad surprise.
Especially if you had thought French academics liked foreign-taught students...
Well, in a nutshel, they don't.

Lire la suite...

vendredi 3 juillet 2009

Un peu plus drôle : erreur de série

Juste une petite erreur de série pour cet album de Boule et Bill, sur le site d'un magasin de BD parisien, que j'aime bien par ailleurs.
%

Lire la suite...

Subvention d'Etat des actions sociales du Centre LGBT Paris supprimée

Lien ici, par Christine Le Doaré, présidente du Centre LGBT Paris IdF.

samedi 6 juin 2009

Le jour où Obama s'est lui-même descendu du piédestal

Obama et le voil islamique

% Sous prétexte de respect d'une religion, on bafoue le droit des femmes. L'argumentaire est vieux, mais toujours de bon aloi. Cf. celle que je respecte, Mme Elisaeth Badinter (via wikipedia).

Notons que c'est là vraiment une vision différente du respect des communauté que nous, français, mettons en avant de façon certes maladroite, mais plus respectueuse de valeurs essentielles : le respect du droit de l'homme (et des femmes) inclue celui du droit à choisir sa Foi, mais nous estimons que le droit des personnes en l'occurence les femmes) est supérieur à celui imposé par une pratiques d'un autre temps visant à rabaisser leur valeur humaine... et à les inféoder de facto aux mâles dominants.

(Ps : je sais que la structure grammaticale de mon titre est bancale, au mieux)

jeudi 4 juin 2009

(In)dépendance affective, bonsoir

Cela fera bientôt deux ans que j'ai arrêté tout traitement médicamenteux de mes problèmes "psy". Cela va parfois mieux, mais j'ai toujours ce fond de déprime, et cette incontournable hyperactivité que je cache plus ou moins bien.
Je suis triste, pas très accueillant, souvent.
Je bouge, j'ai besoin de bouger, je ne tiens pas en place, et pourtant j'ai l'air placide.

Va-t-en savoir ?

Lire la suite...

mercredi 3 juin 2009

On se rend compte que les amis ne sont plus là

Le fait d'avoir fêté hier mes 36 ans dans une ambiance pour moins morose me dérange.

Pourtant ça ne devrait plus, cela fait si longtemps que je ne suis plus entouré de mes amis.

Lire la suite...

lundi 4 mai 2009

Avait-on besoin de la loi contre l'inceste au sein de la famille ?

Outre une certaine forme de volonté anthropologique que je n'ai pas, je rappelle que l'inceste reste, à juste titre, le tabou ultime. D'après Lévi-Strauss, si je me rappelle bien de mes lectures de prépa, c'est effectivement ce qui constitue le cœur de la société primitive - la nécessité absolue (sauf en Égypte ancienne... et dans les familles royales) de non consanguinité se justifie d'ailleurs pleinement par les études même très peu poussées sur la généalogie et la génétique.

Bref, l'inceste, forcément, il fallait légiférer dessus.

Et par principe, oublier qu'une série de loi protège déjà les mineurs des attentions trop poussées de la part d'adultes... plus encore si l'adulte à de fait autorité sur ledit mineur ou, pour être plus précis, si l'adulte est ascendant du mineur. Donc, en gros, le cas inceste est un cas particulier des textes déjà existants - articles 161 et suivants du code pénal dit le texte de Mr Estrosi.

Lire la suite...

mercredi 8 avril 2009

D&D est orphelin

Les deux co-créateurs de Donjons & Dragons sont désormais partis.
Après E Gary Gygax, décédé le 4 mars 2008, c'est maintenant Dave Arneson qui est décédé le 7 avril 2009 à valider, cependant.

Lire la suite...

lundi 6 avril 2009

La non reconduction prévue de Clara Sheller : constat d'homophobie ?

J'ai lu comme beaucoup que, d'après Télé Star, la série Clara Sheller n'allait pas être reconduite.

On sait que la seconde "saison" est presque une nouvelle série tant les choses ont changé au niveau casting. On savait que ceci, plus un démarrage difficile pouvait causer la perte d'une série. Même sur une chaîne qui n'est plus censée se fonder sur l'audimat - n'est pas NS.

Lire la suite...

Welcome To England : nouveau titre de Tori Amos

Vidéo de Welcome To England

dimanche 5 avril 2009

Symphony in blue ?

Il m'a refusé son amitié, arguant qu'il n'était pas sain que nous entretenions de tels rapports.
Il sait qu'il me plaît, bien plus qu'il ne faudrait.

Et je l'ai laissé jouer avec mon cœur comme ça l'arrangeait.
Chacun y trouvait son compte. Je me sentais rédempteur.
Je ne faisais qu'accompagner ses névroses, accompagné des miennes.

Ai-je cru un moment l'aimer ?
Oui.
Ai-je cru un moment en un quelconque retour ?
Je le crains, et j'ai vite déchanté.

Il m'a totalement rejeté, il y a quelques mois, refusant toute écoute, toute parole.
Et j'ai ainsi perdu celui qui aurait dû être mon meilleur ami.



JLT, tu ne peux même pas savoir à quel point tu me manques.

vendredi 3 avril 2009

La loi des séries

Appendicite aiguë liée à la RCH (et oui, ce n'est pas Crohne que j'ai mais une RCH, youpi, on a découvert ça grâce à la biopsie).
Douleurs liées à l'alternance diarrhées/constipations, elles mêmes liées à l'alternance antibiotiques/antidouleurs. Au passage, je suis allergiques à la morphine.
Dent morte, dévitalisée ? Rage de de dent malgré tout qui supure et me fait passer les 40°C de tempiote.
D'où re-antibio (donc diarrhée) et re-paracétamol (donc constipation).
Je dors mal, je fais trop d'efforts, et zou, lombalgie.
Je retourne au boulot, je suis la formation secouriste, et zou, lombalgie aiguë : pas pu le laver les pieds seul, ni mettre mes chaussettes seul, ni ramasser les crottes du chien (merci le gardien...)
Arrêté jusqu'à lundi, plus si ça continue.

C'est mon chef qui va être content.

lundi 30 mars 2009

Retour au boulot après 4 semaines d'arrêt maladie

J'angoisse quant à deux deux choses :

  • le boulot qu'il s'est très certainement accumulé
  • les mails qui se sont aussi accumulés, notamment les mailing lists que je reçois tous les jours

Mais bon, j'ai surtout envie de ne plus me morfondre tout seul toute la journée

- page 2 de 12 -